Alcool au volant : les jeunes de plus en plus prudents

A en croire une récente étude, les jeunes conducteurs seraient de plus en plus raisonnables. La majorité d’entre eux désignent un « Sam » lors de soirées arrosées…

Boire ou conduire, il faut choisir ! Il semblerait que cet adage soit bien ancré dans les esprits, notamment des plus jeunes. En effet, si on pointe souvent du doigt leur consommation d’alcool et leurs comportements dangereux, ces derniers resteraient tout de même raisonnables quand ils s’agit de prendre la route. Selon une étude publiée début avril, et réalisée par les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention, 84 % des jeunes conducteurs, âgés de 18 à 24 ans, désignent un capitaine de soirée, plus communément appelé « Sam », lorsqu’ils sortent faire la fête. Celui-ci ne boit pas d’alcool et est chargé de reconduire les copains à bon port. Instituée dans les pays nordiques et anglo-saxons dans les années 1980, ce concept ne s’est développé en France qu’à partir de 2005, lorsque les pouvoirs publics ont réellement pris les devants.
Même si ce chiffre est rassurant, les jeunes conducteurs doivent encore redoubler de vigilance et de sérieux : 60 % d’entre eux déclarent avoir déjà conduit après avoir consommé de l’alcool. De plus, 33 % des sondés affirment avoir pris la voiture avec plus de 0,5g/l d’alcool dans le sang, le seuil légal. Enfin, près d’un jeune sur deux affirme qu’il lui arrive de boire plus de cinq verres d’alcool lors de soirées.
Pour Nicolas Moreau, président d’Assureurs Prévention « de grands progrès ont été accomplis cesdernières années en matière de sécurité routière, mais pas encore suffisamment vis-à-vis des 18-25ans. Les jeunes conducteurs représentent 4 % des automobilistes, mais encore 21% des tués en 2013 », explique-t-il.
Afin de sensibiliser davantage cette cible et de promouvoir le réflexe « SAM, le capitaine de soirée »,les associations Prévention routière et Assureurs prévention viennent de lancer une nouvelle campagne baptisée « Avant de mourir, je veux… », inspirée du concept « Before I die » de l’artiste Candy Chang.
Ce dispositif artistique collectif et urbain a déjà fait le tour du monde mais est utilisé pour la première fois, en France. Le 2 avril dernier, un mur ardoise a été installé au sein de l’université Paris 8 à Saint-Denis. La campagne se prolonge sur www.avantdemourir.com. Chacun peut alors compléter la phrase «Avantdemourir,jeveux… », directement sur le site ou via les réseaux sociaux (#AvantDeMourir).

Sources : Prévention Routière et Assureurs Prévention

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.